• Quels chevaux pour Bartok ?

    L'Ecurie Bartok a déjà et aura ses propres parts de chevaux, soit directement, soit en association avec l'Ecurie Vivaldi. A terme elle aura dans son portefeuille des participations dans une douzaine de chevaux.

  • Chevaux en association avec Vivaldi

    Pour rapidement avoir des chevaux prêts à courir, il était naturel de faire profiter l'Ecurie Bartok des acquis de l'Ecurie Vivaldi (voir les chevaux de Vivaldi en cliquant ici)

    L'Ecurie Bartok, en association avec l'Ecurie Vivaldi, possède :

    - 25% de Kapsaliana chez Fabrice Chappet

    - 25% de Yellow Rocks chez David Cottin

    - 25% de Mona Lisa Klaxon chez Jean-Claude Rouget

    - 10% de Kapani chez Fabrice Chappet

    - 25% de Satisfied chez Stéphane Wattel

    Mais l'Ecurie Bartok possède également des parts en propre dans des chevaux dans lesquels l'Ecurie Vivaldi n'est pas impliquée

  • Chevaux à l'entraînement (sans l'Ecurie Vivaldi)

    Californium

    (devenue poulinière le 2 février 2020)

    (Fgr (Kendargent - Almahroosa par Green Tune)

    Née le 22 janvier 2016

    Entraînée sur l'Ile de Ré par Capucine Nicot puis poulinière au Haras de Grandcamp

    Californium avait été achetée 36.000 € à la breeze-up d'Osarus le 25 avril 2018 et à cette occasion, l'Ecurie Vivaldi en avait pris un quart (voir la section "Ex-Chevaux de l'Ecurie Vivaldi").

    Entraînée par Fabrice Chappet, elle s'est avérée un peu délicate, bien que qualiteuse, et pas facile à utiliser. Elle a donc été revendue pour dissolution d'association à la vente d'automne d'Arqana à Deauville le 19 novembre et a été achetée par Capucine Nicot, qui entraîne sur l'Ile de Ré.

    Vivaldi a souhaité rester dans cette jolie pouliche attachante et a transféré son quart à sa filiale Bartok, qui a d'ailleurs augmenté sa part à 35%.

    Elle se retrouvait dans un environnement paradisiaque sur l'Ile de Ré où elle pouvait bénéficier d'un traitement plus personnalisé et plus adapté à son caractère délicat.

    Elle nous a montré dès le 1e décembre 2018 à Deauville qu'effective-ment elle s'était beaucoup calmée lorsqu'elle a pris la 5e place d'une course sans train dans laquelle il était impossible de revenir de derrière.

    Puis elle a fini l'année 2018 en beauté en prenant une courageuse 4e place dans un maiden de très bon niveau (voir sur Youtube) en nous montrant qu'elle avait appris à changer de tactique et gagné en maniabilité

    Californium a profité d'un break de trois mois sur l'Ile de Ré pour achever sa croissance et mûrir physiquement.

    Après une rentrée ratée à Fontainebleau le 15 mars 2019, elle a recouru dès le 28 mars à Chantilly dans un handicap où elle portait le plus gros poids. Elle l'a magnifiquement remporté, malgré un mauvais départ et un parcours en dedans, elle s'est montré guerrière et volontaire.

    Cette victoire nous a montré qu'elle avait encore progressé et qu'elle avait de la marge, même si manifestement, elle doit encore apprendre à maîtriser son caractère fougueux pour gagner en maniabilité et pouvoir aller sur plus long.

    Revoir la video de sa victoire : https://youtu.be/x3KRTasvUZo

     

    UNE VICTOIRE HISTORIQUE

    PUISQUE C'ETAIT LA PREMIERE DE L' ECURIE BARTOK !!!

     

    Elle nous a ensuite un peu déçus le 20 avril à Fontainebleau en terminant septième d'un handicap dont elle devait pourtant certainement avoir la pointure. Visiblement, elle n'apprécie pas ce parcours bellifontain si particulier...

     

    On lui a donné un grand break cet été.

     

    Puis elle a repris la compétition le 2 décembre et a recouru à trois reprises depuis. Malheureusement de façon extrêmement discrète...

     

    Le 2 février 2020, après une nième mauvaise performance à Pau, nous l'avons réclamée 11.042 € pour créer une nouvelle association avec l'Ecurie Vivaldi (15%) et surtout le Haras de Grandcamp (50%), qui l'a élevée et chez qui elle est retournée pour entamer sa nouvelle vie de poulinière. Son premier fiancé sera Dabirsim, le papa de son frère, le prometteur Tibasti.

    Née le 25 février 2015

    Entraîné à Lamorlaye par David Cottin

    Cote Fleurie a été achetée à réclamer pour 25.777 € par David Cottin le 6 mai 2019 à Auteuil alors qu'elle laissait la meilleure impression visuelle sur son finish dans le Prix Burgrave sur 3000 m.

     

    Nous nous sommes associés avec plaisir sur cette pouliche d'abord parce que nous aimons son pedigree (l'Ecurie Vivaldi est porteuse de part de son père Montmartre, qui est par ailleurs le père de Mon Mec A Moi - quant à la mère, elle provient d'une bonne souche Wertheimer), mais aussi bien sûr, parce que nous faisons pleinement confiance à David.

     

    La pouliche est immédiatement allée passer six à huit semaines en Mayenne chez Philippe Cottin, pour recharger ses accus.

    Revenue à l'entraînement fin juin elle a fait une rentrée directement sur le steeple à Clairefontaine le samedi 20 juillet. Elle a pris une courageuse et prometteuse 4e place, sautant très bien, sans doute trop bien. Puis, toujours à Clairefontaine, elle a pris une très courageuse 2e place dans un steeple-chase de bon niveau, à l'issue d'une incroyable fin de course qui nous a époustouflés !

    Voir la course sur YouTube

     

    Le 3 septembre à Auteuil, elle s'est bien défendue dans une "listed-race" sur les haies : le Prix Pelat.

    Elle a ensuite très bien couru dans un quinté à Auteuil le 13 octobre. Portant des oeillères pour la première fois, elle a malheureusement fait tomber son jockey Geoffrey Ré à la dernière haie de la ligne d'en face, mais elle survolait la course. Elle a recouru un gros handicap pendant le grand week-end de l'obstacle, toujours à Auteuil, le samedi 2 novembre, mais n'a pu faire mieux que cinquième.

     

    Elle est partie faire un grand break après une saison chargée et on la reverra fin 2020

  • Trois Ans 2020 (sans Vivaldi)

    En dehors de l'Ecurie Vivaldi, l'Ecurie Bartok possède ses propres participations dans quelques chevaux à l'entraînement

    née le 10 mars 2017

    Entraînée à Chantilly par Fabrice Chappet

    Voilà une splendide pouliche, très chic et très expressive, issue d'une famille maternelle remarquable, celle de Zafonic, une souche Juddmonte, un des plus grand élevage de Pur-Sang au monde, celui du Prince Khaled Abdullah, d'où les grands champions Dancing Brave, Frankel ou encore Enable qui gagné deux fois l'Arc de Triomphe ainsi que, cette année, la Breeders'Cup aux USA.

    Son père, Bated Breath, est un jeune étalon Juddmonte prometteur

    Elevée à Morieux, dans les Cotes du Nord, en Bretagne, par le Haras des Evées (Daniel Cherdo), mais présentée par le Domaine de l'Etang à la vente d'octobre d'Arqana, Kraquante a été achetée 55.000 € par Mandore International Agency (Nicolas de Watrigant. L'Ecurie Bartok en a la moitié. L'autre moitié est à AGV Karwin Stud (AMbre et Gregory Vayre).

    Débourrée par le Haras du Buff, elle a rejoint début décembre 2018 les boxes de Fabrice Chappet.

    Précoce, elle a pu débuter dès le 11 juin à Dieppe cette année.

    Malheureusement, elle a été bousculée dès l'ouverture des boîtes et n'a pas pu faire sa course. Légèrement blessée pendant cette course, elle a dû être arrêtée et nous en avons profité pour tout reprendre à zéro.

    Estimée par son entraîneur, elle est réapparue en course dans un "maiden" de bonne facture à Longchamp le dimanche 20 octobre 2019, en terrain lourd. Elle l'a emporté comme à la parade (voir sa victoire sur Youtube), impressionnant son jockey Stéphane Pasquier, mais aussi la presse et tout son entourage.

    Nous l'avons ensuite testée dans une "listed-race" (le Prix Herod à Chantilly le 19 novembre). Encore un peu tendre et sur un terrain collant sur lequel elle a manifestement été moins à l'aise que dans le vrai lourd, elle a bien couru mais n'a pu prendre que la quatrième place (voir sa course en cliquant ici). Elle nous a néanmoins montré qu'elle avait le niveau "black-type".

    Dans un contexte bousculé pour cause de Coronavirus, elle a donc dû faire sa rentrée 2020 directement dans le Prix de la Grotte (Gr3) la 11 mai. Cela ne s'est pas bien passé, elle a beaucoup tiré et n'a pas bien respiré.

    Elle a remis les pendules à l'heure dès le 5 juin à Angers dans une Classe 2 d'excellente facture terminant comme un bolide pour s'intercaler entre les deux mâles de la courses, Tepeka et Ayaad, tous deux entraînés par Jean-Claude Rouget et en valeur 42!

    En route désormais pour les courses de "black-type" !

  • Poulinière et foal

    Dans le cadre d'un partenariat avec le Haras d'Etreham, l'Ecurie Bartok possède le quart d'une très bonne poulinière

    Saas Fee

    Jb (Holy Roman Emperor & Suissesse par Malibu Moon)

    née le 08 avril 2011

    En pension au Haras d'Etreham

    Jeune jument soeur d'une gagnante de groupe à deux ans, elle-même gagnante de 4 courses, Saas Fee est la soeur de Sans Equivoque, gagnante du Critérium de Maisons-Laffitte à deux ans, elle même bonne gagnante de 4 courses, de la famille de Daneskaya et du crack japonais Six Sense.

    Saas Fee a pouliné d'une splendide femelle de Wooton Bassett le 24 février 2019, vendue yearling 95.000 € à Jean-Claude Rouget chez Arqana en septembre 2020.

     

    Elle nous a donné un magnifique fils de Scissor Kick le 9 mars 2020 et elle est pleine d'Almanzor

     

    N20 (Scissor Kick - Saas Fee)

    née le 09 mars 2020

    au Haras d'Etreham

    Une magnifique poulain, costaud, mignon et bien planté