• L'Ecurie Vivaldi gère des participations dans une trentaine de chevaux, dont une dizaine de chevaux à l'entraînement et une vingtaine de chevaux à l'élevage. Les taux de participations varient de 1% à 100%

  • Chevaux à l'Entraînement

    1) Quatre Ans 2020

    Entraîné à Lamorlaye chez David Cottin

     

    Appartenant à 25% au Haras de Cisai (Amélie von Leithner) et 75% à l'Ecurie Vivaldi

    Elevé au Haras de Cisai par Amélie, Didier et Ph de Marcillac, c'est un "produit maison".

    Mon Mec A Moi (cliquer sur le nom du cheval pour accéder à sa fiche FG) a été débourré par l'équipe de l'Ecurie Diane, puis préparé et dressé sur les obstacles par David Cottin.

    Il est allé au Haras de Molière, chez Georges Codré, près de Gacé, dans l'Orne, pour y être castré puis se reposer quelques mois et achever sa croissance. Il est retourné à l'entraînement chez David le 21 août 2018.

    Après avoir travaillé dur tout l'hiver, on pensait qu'il pourrait être prêt à débuter en mars 2019 sur les haies de Compiègne, mais il a fait une poussée de croissance et nous lui avons donné un break. Il est retourné en Mayenne, chez le père de David, pour six à sept semaines.

     

    Il a finalement débuté à Pau dans une course d'inédits le 21/12/19 sur les haies. Mais il a été contracté pendant tous le parcours, a sauté trop fort et a dû être arrêté dans le dernier tournant. Nous l'avons donc recouru rapproché, le 31, dans un réclamer, pour lui donner une tâche plus facile. Plus décontracté, il a pris une honorable 3e place

     

    Puis le 31 janvier 2020, de nouveau à réclamer sur les haies de Pau, il nous a brillamment offert notre première victoire en obstacles, ce dont nous lui serons éternellement reconnaissant, à lui, comme à sa jeune et talentueuse jockette Charlotte Prichard. Pour revoir cette historique victoire, cliquer ici.

     

    Voir une séance d'apprentissage à l'obstacle de Mon Mec A Moi en cliquant ici

     

    Cette belle pouliche alezane, très expressive et bien équilibrée, dressée sur les obstacles, a été achetée inédite à 3 ans par David Cottin pour seulement 17.000 € lors de la vente d'été d'Arqana à Deauville le 3 juillet 2019. Voir sa fiche de vente en cliquant ici.

     

    Nous en avons pris la moitié (25% Vivaldi et 25% Bartok).

     

    Elle est partie chez le père de David en Mayenne pour peaufiner son dressage puis a débuté, et d'ailleurs magnifiquement bien (4e derrières des pouliches plus expérimentées et très estimées) sur les haies de Fontainebleau le 15 octobre 2019 (voir la course sur YouTube).

     

    Après une deuxième course en demi-teinte, elle a bien débuté en steeple dans un bon lot à Pau le 21 décembre.

     

    Malheureusement blessée après cette course, nous allons prendre le temps de la réparer et de la soigner avant de la remettre à l'entraînement mi-2020.

     

  • 2) Trois Ans 2020

    Cliquer sous le nom de chaque cheval pour avoir son pedigree

    née le 3 mai 2017

    Achetée 52.000 € à la vente V2 d'Arqana le 21 août 2018, où elle était présentée par le Haras du Buff (Edwige le Metayer), Kapsaliana a d'abord appartenu pour moitié à Eric Puerari; 25% à l'Ecurie Vivaldi et 25% à l'Ecurie Bartok. Elle a couru ses deux premières courses sous les couleurs de Vivaldi. Puis notre ami et actionnaire Alexandre Foulon, qui a obtenu ses propres couleurs en octobre 2019, a souhaité en acquérir un quart. Elle appartient donc désormais pour 30% à l'Ecurie Vivaldi; 25% à l'Ecurie Bartok; 25% à Alexandre Foulon et 20% à Christian Saint Etienne.

    C'est une fille du top étalon Wooton Basset. Sa souche maternelle est celle de Grand Lodge.

    Elle a été nommée d'après un lieu de vacances absolument enchanteur situé sur l'île de Crète : le Kapsaliana Village.

    D'un modèle magnifique et imposant, notre splendide Kapsaliana a rejoint l'entraînement de Fabrice Chappet, qui l'estime beaucoup. Elle a débuté cet été pendant le meeting de Deauville dans une course pour inédits de bon niveau (le Prix de la Reboursière le 20 août), mais n'a pas compris ce qu'on lui demandait au moment de l'accélération en début de ligne droite.

    Elle s'est bien rattrapée pour sa deuxième course sur la PSF de Lyon la Soie le 28 septembre 2019 où elle a pris la deuxième place d'un maiden très bien composé, à l'issue d'une très encourageante fin de course (voir la course sur YouTube).

    Elle a de nouveau conclu 2e sur le même parcours le 29 octobre.

    Le 1e novembre, l'association avec Eric Puerari a été dissoute pour laisser la place à nos amis Christian Saint-Etienne et Alexandre Foulon, sous les couleurs de qui elle va désormais courir.

    Elle a fini sa saison 2019 sous ses nouvelles couleurs par une belle troisième place le 21 novembre.

    né le 2 mars 2017

    Appartenant moitié/moitié à l'Ecurie Vivaldi et à l'Ecurie Bartok, Jedha Man est un puissant poulain issu de Dandy Man. Nous l'avons acheté 45.000 € à la vente V2 d'Arqana le 21 août 2018, où il était présenté par le Haras de l'Hotellerie (J. Pierre Garçon).

     

    C'est le frère d'un bon poulain précoce, Muhaaraj. Très expressif et d'un modèle précoce, il porte un nom inspiré de la start-up d'Antoine Krajnc: Jedha.

     

    Il a été débourré au Haras de Saubouas et a rejoint mi octobre l'entraînement de Christophe Ferland, à La Teste de Buch, près d'Arcachon.

     

    Précoce, il a débuté victorieusement, de bout en bout, le 14 juin dans un bon maiden à Toulouse.

    Voir la video de ses débuts victorieux en cliquant ici

     

    Il a ensuite courageusement pris la deuxième place d'une course de classe 2 à Paris Longchamp le jeudi 4 juillet, seulement battu par Sujet Libre, un pensionnaire de Jean-Claude Rouget très estimé, qui a par la suite pris une excellente troisième place du Prix La Rochette (Gr3)

    On lui a donné un petit break pour lui laisser le temps de finir sa croissance et on l'a revu le 26 novembre sur la PSF de Deauville. Il a pris une très prometteuse 2e place dans une bonne Classe 2. Son objectif reste une "listed-race" à Cagnes sur Mer, un meeting qu'on adore.

     

    Pour préparer Cagnes-sur-Mer, il est allé gagner une Classe 2 sur les 1600 m de la PSF de Pau, en toute décontraction, le 3 janvier 2020 (voir la course sur YouTube). Une victoire qui nous doublement fait plaisir, puisque dans la même course courait notre Nikita, sous les couleurs de l'Ecurie Bartok

     

    Puis il est devenu "black-type" à Cagnes-sur-Mer le 9 février 2020 en prenant une courageuse deuxième place dans le Prix de la Californie(L) battu seulement d'un nez en ayant été fortement gêné dans la ligne droite. Pour revoir cette course sur Youtube, cliquer ici.

    née le 2 mars 2017

    Appartenant à 25% à l'Ecurie Vivaldi, et le reste à des associés incluant Antoine Gilibert, cette énergique petite pouliche, très dynamique et expressive, a été adjugée au courtier Hubert Guy pour 60.000 € à la vente de sélection d'Arqana le 18 août 2018, où elle était présentée par Coulonces Sales (Anna Sundstrom).

    Issue d'un étalon marquant du stud-book américain, Declaration of War, elle est le deuxième produit d'une propre soeur de la bonne Misheer, gagnante de groupe à deux ans en Angleterre.

    Elle a été débourrée au Haras du Buff (Edwige le Métayer) et a rejoint mi-octobre l'entraînement de Fabrice Chappet.

    Victime d'un petit problème au grasset, elle a été opérée à la Clinique de Grosbois et a bénéficié de quelques mois de convalescence au Haras du Bois d'Argile.

    Elle a repris l'entraînement fin novembre et elle devrait débuter au 1e trimestre 2020.

    Voir la video du dernier jour de son débourrage juste avant son départ pour l'Ecurie de Fabrice.

    né le 16 avril 2017

    Magnifique poulain élégant, à la robe foncée et très correct d’aplombs, issu d’une magnifique famille du Haras de la Louvière , ce splendide fils de Dream Ahead est le frère de l'excellente Monroe Bay, mais aussi de Persian Moon, un bon deux ans anglais de 2018.

    Il avait été acheté 62.000 € lorsqu'il était encore foal en décembre 2017 à Deauville par nos amis de Cheval-Invest qui l'ont repassé en vente comme yearling cette année, d'abord en août (mais il n'avait alors finalement pas pu être présenté en raison d'une légère blessure de dernière minute), puis en octobre.

    Il a dans un premier temps été racheté 80.000 € au marteau. Nous étions sous-enchérisseur et nous l'avons renégocié après coup à l'amiable pour 70.000 € par l'intermédiaire de l'agence Mandore International (Nicolas de Watrigant). Il appartient désormais à 50% à l'Ecurie Vivaldi et 50% à l'Ecurie du Gave (Eric Dupont).

    On retrouve dans son pedigree les performers de groupe 1 que sont Celimene, Lunaska, Altérité, Ask for the Moon etc. Sa sœur aînée, Monroe Bay, a été vendue 420 000 € comme pouliche sortant de l’entraînement l'an dernier en décembre. chez Arqana.

    Débourré au Haras du Buff il a rejoint début décembre 2018. l'entraînement de Fabrice Chappet. Voir la video du dernier jour de son débourrage juste avant son départ pour l'Ecurie de Fabrice.

    Visiblement tardif, il devrait plutôt s'épanouir à 3 ans.

     

    Il a d'ailleurs formidablement bien débuté le 28 février 2020 dans une course pour inédits sur les 1500 m de la PSF de Deauville, monté par Vincent Cheminaud. Visiblement encore très vert, il est mal parti, a musardé à l'arrière puis nous a gratifié d'une magnifique ligne droite en progressant par à coups pour venir prendre une nette et probante 3e place. Grosse marge de progression ! Voir la video de ses débuts en cliquant ici.

  • Deux Ans 2020

    Une pouliche énergique et expressive avec de très beaux points de force issue d'un jeune étalon prometteur et d'un jeune jument placée de listed-race.

    Nous l'avons achetée à la V2 d'Arqana le 20 août 2019 par l'intermédiaire du maître entraîneur Jean-Claude Rouget, avec lequel nous avions tous envie d'initier une collaboration, tant est grande l'admiration que nous lui portons.

    Sa propriété a été répartie par quarts entre l'Ecurie Vivaldi, l'Ecurie Bartok et deux des actionnaires de Vivaldi qui souhaitent prendre leurs couleurs et investor personnellement : Christian St Etienne et Alexandre Foulon.

    Elle sera débourrée par Nicolas Blondeau puis passera l'hiver à Pau

    Nous avons pu avec grand plaisir recréer notre association avec Antoine Gilibert, elle qui nous a permis de partager tant de succès et de bons moments grâce à Pizzicato (parti pour Hong Kong), cette fois ci autour d'un magnifique poulain de The Gurkha, le lot 243 du lundi de la vente Arqana du mois d'août.

    Il s'agit d'un frère de la bonne Digression, qui court déjà sous les couleurs d'Antoine Gilibert.

    Evidemment, il va aller à l'entraînement chez Fabrice Chappet, comme Pizzicato et Digression.

    L'Ecurie Vivaldi en a pris un quart.

    Nous avons pu nous associer à 25% dans une très solide et puissante pouliche d'American Pharoah, l'étalon vedette de l'antenne américaine de Coolmore Stud, présentée à la vente de sélection d'Arqana le samedi 17 août par le Haras d'Etreham ).

    Elle est allée chez Mick Murphy (Longway Stables) en Irlande et sera certainement présentée en vente à nouveau dans une "breeze-up" européenne au printemps 2020.

    Nous avons acquis une part de 34% dans cette très jolie pouliche noire, initialement nommée Impulsion d'Allier, à la vente Osarus du 3 septembre 2019.

    Elle a été adjugée 105.000 € à Meridian International (Ghislain Bozo) pour le compte de Laurent Dassault. Nous étions sous-enchérisseur avec d'autres associés jusqu'à 100.000. Sur le coup, nous étions donc battus et déçus.

    Mais le lendemain du coup de marteau, nous avons pu négocier avec Ghislain d'intervenir pour nous auprès de Laurent Dassault, pour qu'il accepte de nous laisser prendre un tiers de cette pouliche qui va aller à l'entraînement à Chantilly chez Christopher Head, le fils du célèbre Freddy Head. Nous avons divisé ce tiers entre l'Ecurie Vivaldi et l'ami Alexandre Foulon, actionnaire de la première heure, qui a décidé de se lancer et de prendre ses propres couleurs cette année.

    Cette fille de Bated Breath possède un pedigrée remarquable, puisqu'elle est la soeur du bon Stable Genius, mais surtout du très prometteur Aramhes, qui a époustouflé le monde entier dans ses trois premières courses, battant facilement des chevaux qui ont gagné groupe par la suite. Elle n'a qu'un défaut, c'est d'être née tard. Elle aura besoin d'un peu de temps pour se développer physiquement et ne sera sans doute pas précoce.

     

    Nous l'avons rebaptisée SEHMARA, en clin d'oeil à son célèbre frère (dont c'est le nom à l'envers)

    Nous avons littéralement "flashé" sur cette superbe pouliche au physique irréprochable présentée par la Haras du Petit Tellier à la vente Osarus du 4 septembre 2019.

    C'est notre partenaire AGV Karwin Stud (Grégory Vayre) avec qui nous sommes déjà associé sur la prometteuse Kraquante, qui se l'est faite adjugée pour la somme raisonnable de 27.000 €.

    Nous en avons pris 40% et notre ami Christian Saint Etienne (actionnaire de l'Ecurie Vivaldi) en a gardé 20%. Elle va courir sous ses couleurs.

    Débourrée chez Paul Basquin (Haras du Saubouas) elle a rejoint mi décembre 2019 l'entraînement de Christophe Ferland

    Manifestement précoce, elle devrait pouvoir débuter dès le mois d'avril

     

    Ce beau poulain puissant et athlétique, fils du trop méconnu Soldier Hollow et d'une jument qui a déjà produit une gagnante de groupe à deux ans en Allemagne, marquera l'histoire de notre écurie, puisque c'est le premier poulain jamais acheté par notre actionnaire historique Hubert Méraud, qui a pris ses couleurs en septembre 2019.

     

    Nous l'avons payé 75.000 € à la vente d'octobre d'Arqana, adjugé par l'intermédiaire de Nicolas de Watrigant (Mandore International), alors qu'il était présenté par son éleveur, le Haras du Mézeray (Charles-Henri de Moussac).

    Hubert en a pris 90% et l'Ecurie Bartok 10%.

    L'Ecurie Vivaldi va prendre 40% du poulain en location à Hubert dès qu'il sera déclaré à l'entraînement chez Fabrice Chappet. Il est pour l'instant au débourrage chez Philipp Prévost-Baratte.

  • Poulinières & Foals

    Cliquer sur le nom de chaque cheval pour avoir son pedigree

    Haras des Capucines

    Achetée 52.000 € aux ventes mixte d'Arqana en décembre 2017, Songerie appartient pour un quart à l'Ecurie Vivaldi, en partenariat avec le Haras des Capucines (Eric Puerari), l'Ecurie du Parc Monceau (Philippe Lazare) et Oceanic Bloddstock (Michel Zérolo).

    Sa famille maternelle est l'une des plus belles du stud-book international, puisque c'est celle de Stacelita, la championne de JP Dubois (gagnante en France du Prix de Diane, du St Alary, du Vermeille - et aux Etats-Unis des Beverley D), elle-même devenue mère de la très bonne Soul Stirring au Japon. C'est aussi la famille maternelle du champion Olmedo, gagnant de la Poule d'Essai des Poulains cette année.

    Songerie a pouliné le 14 février 2018 d'une très belle pouliche de Power.

    Cette année elle nous adonné un magnifique fils de Siyouni, le meilleur étalon actuellement stationné en France - et l'un des tous meilleurs européens.

    Le poulain est né le 28 février 2019 en Irlande où Songerie est allée à la saillie de Saxon Warrior. Sa saillie 2020 n'est pas encore décidée.

    Haras des Capucines

    Swish a été achetée 50.000 gns aux ventes de Tattersalls à Newmarket en décembre 2017 alors qu'elle sortait de l'entraînement. Elle est placée de groupe.

    Elle appartient par quarts à l'Ecurie Vivaldi, l'Ecurie du Parc Monceau (Philippe Lazare), le Haras des Capucines (Eric Puerari) et Dominique Adès-Hazan.

    Elle a été saillie pour la première fois en 2018 par Almanzor. Malheureusement, elle est restée vide.

    Elle nous a donné un magnifique poulain de Ribchester le 3 février 2020 et a été saillie par Wootton Bassett.

    My Year is a Day

    (King's Best - Aliyeska par Fasliyev)

    Haras d'Etreham

    My Year is a Day a été acquise pour 25% par l'Ecurie Vivaldi début 2019 dans le cadre d'un partenariat avec le Haras d'Etreham (impliquant également Trésorerie et Saas Fee).

     

    C'est une jeune jument issue de la famille de Montmartre, elle-même très bonne jument de course, puisque gagnante du Critérium de l'Ouest (L) à Craon/

     

    Elle a un yearling par Scissor Kick (voir lot n° 466 de la vente de yearlings d'Août) et nous a donné cette année une magnifique pouliche de l'excellent Le Havre, née le 23 mars.

     

    Elle est malheureusement restée vide de Wooton Basset en 2019.

    Elle est partie à la saillie d'Expert Eye cette année

    N19 (Le Havre - My Year is a Day par King's Best)

    Haras d'Etreham

    Une magnifique pouliche expressive et bien équilibrée, née le 23 mars 2019

    N19 (Siyouni - Songerie par Shirocco)

    Haras des Capucines

    Un poulain solide, élégant et bien planté, né en Irlande le 28 février 2019 (assimilé FR)

    Haras d'Etreham

    Notre Trésorerie chérie !

     

    Malheureusement prématurément disparue accidentellement en février 2020, avant même d'avoir pu devenir poulinière...

    Elle était notre première jument à l'entraînement ! Celle qui nous a gagné notre première course, celle qui nous a donné de si grandes émotions ! Elle a couru la dernière épreuve de carrière le 11 novembre 2019 à Toulouse La Cépière. Il s'agissait d'un Gr3, le Prix Fille de l'Air. Desservie par le manque de train, davantage que par le terrain lourd qui ne l'a finalement pas dérangée, cette excellente finisseuse à la pointe de vitesse redoutable s'est quand même bien battue pour prendre la cinquième place et faire ses adieux à la compétition avec les honneurs, sinon avec panache.

    Magnifique jument, avec du cadre et du chic, un pedigree international (elle est issue d'une des plus belle souche du Quesnay et soeur de King Ottokar, placé de groupe à Royal Ascot), elle est gagnante de trois courses, dont une "listed-race", le Prix Urban Sea en juin 2019 au Lion d'Angers. Elle est donc devenue "black-type majuscule" comme disent les spécialistes.

    Transférée au Haras d'Etreham, elle devait être aillie pour la première fois en 2020 par le Wooton Basset!

    C'était la chouchoute de l'Ecurie

    Achetée 52.000 € le 20 novembre 2017 chez Arqana à Deauville alors qu'elle était encore inédite - en provenance de l'entraînement de chez Criquette Head et appartenant au Haras du Quesnay, son éleveur - Trésorerie n'a d'abord appartenu qu'à 50% à l'Ecurie Vivaldi et à 50% à Philippe Lazare, sous les couleurs de qui elle a débuté sa carrière.

    Sa première course a eu lieu le 25 janvier 2018 à Cagnes sur Mer : une excellente 2e place dans un bon maiden.

    Après deux sorties suivantes en demi-teinte (quoique toujours dans l'argent !) elle a ouvert son palmarès le 6 avril 2018 à Salon, offrant sa première victoire à l'Ecurie.

    Après un break de 6 semaines, elle a fait sa réapparition le 24 mai dans le quinté Prix des Epinette au cours d'un Jeuxdi en semi-nocturne à ParisLongchamp. Elle y pris une excellente 2e place, battue d'un nez à l'issue d'un parcours épique et d'une "remontada" de toute beauté tout au long de la ligne droite.

    Et puis le jour du Prix de Diane, le 17 juin à Chantilly, elle nous a fait l'énorme plaisir de remporter une victoire de toute beauté, au terme d'un finish éblouissant !

    Enfin, progressant de course en course, elle a pris une excellente 2e place dans une "listed-race", en l'occurrence le Prix Mme Jean Couturié à Vichy le 16 juillet. Elle est donc devenue "black-type".

    Un statut qu'elle a confirmé le 3 octobre dans une autre "listed-race" à Toulouse, le Prix Panacée, où elle a fait une rentrée quasi victorieuse, battue de très peu à l'issue d'un de ces finishs époustouflants dont elle a le secret (voir la video de la course).

    Philippe Lazare ayant souhaité "voler de ses propres ailes", Trésorerie a été inscrite à Vente de l'Arc du 6 octobre pour "dissolution d'association".

    Par le jeu des enchères, nous avons pu racheter sa moitié sur la base de 300 k€.

    Après une saison 2018 chargée, elle est allée se reposer au haras et est revenue à l'entraînement en pleine forme fin janvier 2019.

    Trésorerie a effectué le 15 avril 2019 une rentrée en demi-teinte plutôt décevante dans une Classe 2 pourtant a priori facile à Maisons-Laffitte. Elle n'a visiblement pas apprécié le parcours . On a révisé certaines choses, on lui a laissé plus de temps et elle est est revenue au top dans le Prix Urban Sea (L) au Lion d'Angers le mercredi 19 juin en semi-nocturne.

    Et ce jour-là, elle a magistralement remis les pendules à l'heure en remportant haut-la main sa listed à l'issue d'un finish époustouflant (voir la vidéo sur Youtube). Elle a donc rempli son contrat et bien mérité une place en or au Haras qu'elle a rejoint en fin d'année.

    Entre temps, elle a participé sans succès mais sans démériter à une édition particulièrement relevée du Prix Gontaut-Biron (Gr3) le 15 août 2019 à Deauville.

    Elle s'est rattrapée dans le Prix Panacée (L) à Toulouse le 7 octobre. Montée sans pression par Julien Augé, elle est venue bien finir et prendre une excellente 4e place, à moins de deux longueurs de la gagnante, alors qu'elle était la seule jument de 4 ans face à d'ambitieuses cadettes à qui elle rendait 5 kilos. Enfin elle a couru le Prix Fille de l'Air le 11 novembre 2019, concluant à une honnête cinquième place pour tirer sa révérence.

    Elle devait entamer une carrière de poulinière qui s'annonçait prometteuse. Hélas, le destin en a décidé autrement...

    N20 (Ribchester - Swish par Lilbourne Lad)

    Haras des Capucines

    Un solide poulain, costaud et bien planté, né le 3 Février 2020, fils de Ribchester et premier produit de notre grise Swish

    N20 (Dariyan- Hello Miss par Soldier of Fortune)

    Haras du Camp Bénard

    Très joli poulain costaud et très expressif, né le 1e mars 2020

  • Parts d'Etalons

    Almanzor - Dariyan - Montmartre - Zarak

    Stationné au Haras d'Etreham (Nicolas de Chambure)

    Almanzor porte un nom qui signifie "Le Victorieux". Et on peut dire qu'il s'est montré digne de son nom, puisqu'il a été sacré meilleur 3 ans européen en 2016, remportant le Prix du Jockey Club en France, les Champion Stakes en Angleterre et les Irish Champion Stakes en Irlande

    Il est entré au Haras en 2017 et ses premiers foals sont nés en 2019.

    Prix de Saillie 2019 : 35.000 €

    Solide cheval au physique impressionnant, Dariyan est un fils de Shamardal, comme Lope de Vega, qui a très bien réussi au Haras. C'est un gagnant du Ganay (Gr1) issu de la même famille maternelle qu'Almanzor.

    Il est entré au Haras en 2016, ses premiers foals sont nés en 2018 et les avis sont unanimes : ils sont magnifiques.

    Prix de Saillie 2019 : 8.000 €

    Stationné au Haras du Hoguenet (Anthony Baudouin)

    Issu de l'élevage de SA l'Aga Khan, Montmartre a gagné le GP de Paris 2008 sur une pointe de vitesse qui reste gravée dans la mémoire des puristes.

    Issu de Montjeu et d'une mère par Linamix, il a le profil idéal pour faure un étalon hybride, c'est-à-dire capable de produire aussi bien en plat qu'en obstacles. C'est ce qui a séduit à l'époque les Haras Nationaux. Quand ceux-ci ont été dissous, Montmartre a en quelque sorte été "privatisé" en passant en vente à Deauville et DK en a profité pour devenir porteur de part, une part cédée à l'Ecurie Vivaldi en 2017

    Prix de Saillie 2019 : 6.000 €

    Un pedigree exceptionnel ! C'est le premier atout qui saute aux yeux en ce qui concerne Zarak : issu de Dubawi, l'un des top étalons européens et de l'immense championne Zarkava, gagnante de l'Arc de Triomphe 2008, mais aussi de quatre Gr1 sur toutes distances : 1600, 2100 et 2400 mm.

    Mais Zarak (dont le nom signifie "Le Valeureux") est aussi un gagnant de Gr1, un seul (le GP de St Cloud) parce qu'il a eu la malchance de naître la même année qu'Almanzor.

    Et puis le cheval est magnifique, vraiment.

    Il est entré au Haras en 2017 et ses premiers foals sont nés en 2019.

    Prix de Saillie 2019 : 12.000 €

    C'est avec cet étalon que l'Ecurie a franchi le pas vers le monde du Trot en avril 2019.

    Eh oui, c'est notre premier trotteur ! Et c'est à la fois un étalon mais aussi un compétiteur, car c'est possible dans le Trot, où l'insémination artificielle est autorisée : un mâle peut mener en parallèle une carrière de course et une carrière de reproducteur.

    Express Jet est bien né, puisqu'il est issu de l'étalon américain Goetmals Wood et que sa mère Run for Jet est la soeur du semi-classique Travel Jet et a déjà produit la semi-classique Daytona Jet.

    Il est lui-même déjà classique et son entraîneur Pierre Vercruysse (qui entraîne à Grosbois) rêve déjà d'Amérique avec lui !

    Après sa première saison de monte en 2019, il a repris l'entraînement en juillet pour viser dans un premier temps le Critérium des 5 ans le 31 août. Il a fort bien couru dans la préparatoire le Prix Jockey, dont il a pris la 4e place tout en étant ferré des quatre.

    Prix de Saillie 2019 : 5.000€