• Au 30 novembre 2022, l'effectif de l'Ecurie Vivaldi était composé de 29 chevaux :

     

    15 Chevaux à l'entraînement, dont :

     

    2 Trois Ans en plat

    Maximus (Intelllo - Toride) chez Christophe Ferland à La Teste Arcachon (50%)

    Le Sicilien (Le Havre et Pearly Empress) chez Stéphane Wattel à Deauville (70%)

     

    6 Deux Ans en plat :

    Shinealight (Caravaggio et Dianaba) chez Christophe Ferland à La Teste (15%)

    Belinskov (Mehmas-Al Shahaniya) chez Stéphane Wattel à Deauville (10%)

    Don Diego de Vega (Lope de Vega et Fairly Fair) chez Stéphane Wattel à Deauville (30%)

    Child of the Moon (The Grey Gatsby et Ma Préférence) chez JC Rouget à Deauville (25%)

    Ayoka (Awtaad et Africaine) chez JC Rouget à Pau (25%)

    Dorianello (Dariyan et Hello Miss) chez Xavier Blanchet à Chantilly (40%)

     

    4 Yearlings

    Nath Show (Nathaniel et High Profile) chez Stéphane Wattel à Deauville (70%)

    Rocambolesque (Kodiac et Sedina) chez Tim Donworth à Chantilly (50%)

    Vibrato (Dabirsim et Resaca) chez FX Blanchet à Chantilly (50%)

    Mondrial (Blue Point et Makeba) chez Jean-Claude Rouget à Deauville (10%)

     

    1 Yearling en préparation pour les breeze-up 2023

    Un fils d' Almanzor et Saas Fee chez Longway Stables (12,5%)

     

    2 Chevaux d'obstacles chez Mickaël Seror à Coye-la-Forêt 

    Carmélia, Fgr3 (75%)

    Romarius, Hgr3 (50%)

     

     

    14 Chevaux d'Elevage, dont :

     

    7 Poulinières :

    Swish (pleine de Pinatubo) au Haras des Capucines (25%)

    Songerie (vide) au Haras des Capucines (25%)

    Saas Fee (pleine de City Light) au Haras d'Etreham (25%)

    My Year is a Day (pleine d'Almanzor) au Haras d'Etreham (25%)

    Resaca (pleine de Dariyan) chez Arcadia Elevage (50%)

    Californium (pleine de Threat) au Haras de Grandcamp (50%)

    Satisfied (pleine d'Almanzor) au Haras de l'Aumônerie chez Julie Mestrallet (55%)

     

     

    5 Foals

    Une fille de My Year is a Day par Hello Youmzain au Haras d'Etreham (25%)

    Un fils de Californium par Van Beethoven au Haras de Grandcamp (50%)

    Un fils de Swish par Bated Breath au Haras des Capucines (25%)

    Un fils de Saas Fee par Threat au Haras d'Etreham (25%)

    Une fille de Resaca par Almanzor chez Arcadia Elevage (50%)

     

     

    2 parts d'Etalon :

    Almanzor au Haras d'Etreham

    Montmartre au Haras du Hoguenet

     

  • Trois Ans 2022

    Des investissements de qualité pour viser les "Bonnes" Courses

    Magnifique poulain bien né (sa soeur Lady Day est gagnante de listed-race et placée de groupe - sa mère est la soeur de la championne Trêve), Maximus est très expressif et se déplace très bien. Il nous a séduits à la vente de yearlings d'Arqana le lundi 19 octobre 2020 alors qu'il était présenté par le Haras du Quesnay. Nous nous sommes associés moitié/moitié avec l'ami Olivier Martzel (M Horse Racing) pour l'acheter avec Christophe Ferland, chez qui il est allé à l'entraînement après avoir été débourré aux Ecuries Diane à côté de Pont l'Evêque. Il nous a été adjugé pour 72.000 €.

    Intello, le Haras du Quesnay, Christophe Ferland, tout cela nous rappelle nos débuts en 2017, avec la fabuleuse histoire de notre jument de coeur Trésorerie.

    Viviblement doué, Maximus a d'emblée beaucoup plu à son entraîneur Christophe Ferland qui l'a débuté dans le prestigieux Prix Crèvecoeur le 4 Août 2021 à Deauville. Le poulain n'a pas vraiment compris ce qu'on lui demandait ce jour-là et il a complètement raté sa course. Mais nous lui avons conservé toute notre estime.

    A juste titre, puisqu'il s'est effectivement largement réhabilité dès sa deuxième tentative.

    Il a en effet gagné un maiden de bon niveau à Lyon le 08 septembre comme un petit champion ! En battant de plus de trois longueurs des poulains déjà expérimentés et pris en 40 de valeur !

    Pour voir la course sur Youtube, cliquer ici. 

    Après un bon break hivernal, il a fait sa rentrée dans une C2 sur 2100 m gazon à Toulouse le 13 mars 2022. Alors qu'il n'était pas à 100% et que le terrain lourd ce jour-là n'était pas sa tasse de thé, il a gagné de bout en bout dans un style dominateur ! Son jockey Olivier Peslier a été très impressionné.

    Le 17 avril, à Longchamp, il a remarquablement tenu sa partie dans le Prix Noailles (Gr3), célèbre préparatoire au GP du Jockey-Club, en tenant tête au fameux Junko, le hongre des Wertheimer qui avait précédemment facilement battu Welwal, vainqueur du PRix de Fontainebleau. Maximus n'a été batuu que dune courte encolure après une formdable lutte. Il va donc continuer sur la route du Jockey-Club en courant le Prix Greffulhe le 8 mai à St Cloud. Il est désormais pris en 46,5 de valeur.

    Pour revoir ce Prix de Noailles d'anthologie, cliquer ici.

     

    Malheureusement lorsqu'il a couru le Prix Greffulhe à St Cloud le 8 mai, il a connu un problème de voile du palais qui l'a empêché de respirer. Il s'est étouffé en début de ligne droite et a dû être arrêté. Soigné, il est parti en vacances quelques mois au Haras du Saubouas .

    Puis il est revenu plus fort que jamais en faisant une rentrée victorieuse dans un C1 de bon niveau à Toulouse le 14 octobre !

    Un poulain petit mais costaud et sérieux, à la démarche très élastique, très signé par son père, étalon confirmé. Sa mère est issue de la championne Pearly Shells (Prix Vermeille - Gr1).

    Nous nous le sommes fait adjuger par l'intermédiaire de Nicolas de Watrigant (Mandore International Agency) pour 35.000 € seulement le 21 octobre 2020 à la vente de yearlings d'Arqana à Deauville. Christian Saint-Etienne (Chris Stefan Racing) en a pris 20% et Stéphane Wattel, son entraîneur, 10%.

    Les Sicilien a été débourré par les Ecuries Diane et a rejoint les boxes de Stéphane Wattel le 12 mars 2021.

    Il a débuté victorieusement sur la PSF de Deauville le 24 Novembre 2021, étrennant ainsi magnifiquement les toutes nouvelles couleurs de notre actionnaire Chris Stefan, alias Chistian Saint Etienne.

     

    Le Sicilien a fait une bonne rentrée dans une C2 à St Cloud le 29 mars. Dans le Prix Noailles à Longchamp le 17 avril (contre Maximus !), il a fourni sa meilleure valeur, prenant une bonne cinquième place à moins de deux longueurs du gagnant.

     

    Par la suite, visiblement marqué par sa course du Noailles, il n'a jamais pu retrouver son bon niveau. Nous l'avons donc castré en fin d'été et nous lui avons donné un bon break. Il fera un bon 4 ans en 2023.

     

    Voir sa course dans le Prix Noailles en cliquant ici.

  • Deux Ans 2022

    Nos espoirs pour l'avenir !

    Stéphane Wattel (Deauville)

    Ce fils de Lope de Vega gris était présenté par le fameux Haras des Monceaux en tout début de la Vente Arqana du 18 octobre 2021. Il portait le n° 2. Nous l'avons eu pour 90.000 € par l'intermédiaire de Hubert Guy. Nous en avons gardé 30%. Hubert Méraud en a pris 25%. Hubert Guy 20%. Notre actionnaire Alexandre Foulon a pris les 25% restant et le poulain courra sous ses couleurs.

    Débourré aux Ecuries Diane, il est désormais à l'entraînement chez Stéphane Wattel à Deauville. Il va débuter le 9 décembre sur la PSF de Deauville.

    Jean-Claude Rouget (Deauville)

    Cette splendide pouliche de The Grey Gatsby présentée par le Haras du Petit Tellier a été adjugée 110.000 € au courtier Hubert Guy à la Vente Arqana du 18 octobre 2021. Nous en avons gardé 25%. Hubert Guy en a pris 20%, tout comme son futur entraîneur J. Claude Rouget. Jean-Lou Tepper a pris un quart et la pouliche courra sous ses couleurs. Notre actionnaire Alexandre Foulon a pris les 10% restant.

    Elle a été débourrée par Nicolas Blondeau puis a rejoint les boxes de JC Rouget à Deauville. Elle a débuté moyennement à Deauville le 20 octobre, n'appréciant visiblement pas le terrain lourd. Elle nous a ensuite montré une jolie pointe de vitesse sur la PSF de Chantilly le 26 novembre, terminant 4e d'un maiden bien composé alors qu'elle s'est montré tendue pendant les 500 premiers mètres. Elle a du potentiel et va faire une très bonne trois ans en 2023.

    Pour la voir en action, cliquer ici.

    Stéphane Wattel (Deauville)

    Nous avons pris une part de 10% dans ce très joli fils de Mehmas présenté par le Haras de Castillon à la vente V2 Arqana du 17 août 2021. Il a été adjugé 140.000 € à Mandore International Agency (Nicolas de Watrigant) pour MM. Alain Jathière et Jacques Beres. Il est allé à l'entraînement chez Stéphane Wattel à Deauville, après son débourrage chez Gaël Lhermite (Haras de Grandcamp). Tardif, il n'a pas pu débuter à deux ans. A voir en 2023.

    Christophe Ferland (La Teste Arcachon)

    Nous avons pris une part de 15% dans cette magnifique fille de Caravaggio présentée par le Haras des Granges à la vente de yearlings Arqana du 16 août 2021. Elle a été adjugée 270.000 € à Arthur Hoyeau pour un syndicat de propriétaires dont font partie également notre actionnaire Alexandre Foulon et notre associé Olivier Martzel. Débourrée au Haras du Sauboaus, elle est allée début novembre à l'entraînement chez Christophe Ferland à La Teste Arcachon. Elle aussi est tardive. Nous attendrons donc de la voir en piste en 2023

    Xavier Blanchet (Chantilly)

    Un très gentil grisou rouanné, fils de Dariyan et d'Hello Miss, que nous avons élevé avec le Haras du Camp Bénard et que nous avons décidé de garder.

    Débourré aux Ecuries Diane, il a vite connu quelques ennuis de santé à deux ans qui ne lui ont pas permis de débuter. Soigné par le Dr Péchayre puis remis en forme au Haras du Bois d'Argile, chez Daniel Colé, il a rejoint fin novembre 2022 les boxes de Xavier Blanchet à Lamorlaye, près de Chantilly. Appartenant pour moitié à notre actionnaire Nathalie Aiken, Dorianello a été loué pour 25% à l'Ecurie purement féminine High Heels Racing, avec laquelle nous sommes partenaires et sous les couleurs de laquelle il va courir en 2023.

    Jean-Claude Rouget (Pau)

    Une puissante pouliche sérieuse, fille d'un étalon méconnu et issue d'une des plus belles souche Wildentein, celle des "A".

    Adjugée 65.000 € à Hubert Guy aux ventes d'Octobre 2020, elle a été débourrée par Nicolas Blondeau puis est allée à l'entraînement chez Jean-Claude Rouget à Pau. Pour voir un de ses premiers canters à Pau, cliquer ici.

    Nous en avons pris une part de 25%, Hubert 45% et ses éleveurs en ont gardé 30%. Elle va courir sous nos couleurs

  • Yearlings 2022

    Des investissements pour viser encore plus haut !

    par Dabirsim et Resaca (Touch Down)
    Un grand poulain avec une tête adorable qui n'est autre que la propre frère de notre champion Pizzicato, le premier cheval que nous ayons jamais acheté !
    Racheté 22.000 € à la vente Arqana le Jeudi 9 septembre 2022, Vibrato est parti au débourrage aux Ecuries Diane le 10 septembre et nous l'avons gardé à l'entraînement, en association à 50/50 avec l'ami Antoine Gilibert et son fils Stéphane I
    Il a rejoint début novembre les boxes de F. Xavier Blanchet à Chantilly.

    Ecurie Diane puis Stéphane Wattel (Deauville)

    Un très bel alezan bien né que nous avons acheté à la Vente d'Août 2022 d'Arqana à Deauville par l'intermédiaire de Tina Rau Bloodstock. C'était le lot n° 299 et il était présenté par le Haras du Logis St Germain.

    Nous l'avons payé 67.000 €. Notre jeune actionnaire Thomas Abadie (et sa compagne Lucie) en ont pris 15%. Il va courir sous leurs toute nouvelles couleurs. Nathalie Aiken en a pris 15% également et nous en avons gardé 70%.

    Débourré aux Ecuries Diane, il a rejoint fin octobre l'entraînement de Stéphane Wattel à Deauville .

    C'est un fils de Nathaniel, le père de la championne Enable, mais aussi du derby winner Desert Crown et de la gagnante du Diane Channel, il est issu d'une soeur par Dansili du multiple vainqueur de Gr1 Solow, une grande souche Wertheimer

    Ecuries Diane puis Tim Donworth (Chantilly)

    Un joli poulain, très course, que nous savons acheté 80.000 € au Haras de la Pérelle pendant la Vente Arqana d'Août 2022 dans laquelle il portait le n°129, dans le cadre d'une transaction à l'amiable après beaucoup de péripéties dans dans conditions "rocambolesques" (d'où son nom). Nous en avons confié la syndication à Trotting Bloodstock, dans le but de n'en garder que 25% pour notre filiale Vivaldi-Chantilly. Débourré aux Ecuries Diane, il devrait donc aller à l'entraînement à Chantilly, chez Tim Donworth.

    Jean-Claude Rouget (Deauville)

    Un splendide poulain que Jean-Claude Rouget a acheté pour nous 100.000 € à La Motteraye Consignment lors de la Vente Arqana d'Août 2022. C'était le lot n° 40.

    L'achat a été réalisé pour notre filiale Vivaldi-Trading, mais nous avons gardé 10% du poulain, tandis que notre associé Alexandre Foulon en a également pris 10%.

    C'est un fils du jeune étalon Blue Point, qui fut un sprinter de très haut vol, par une fille de Makfi qui n'a pas couru, issue d'une gagnante du Prix du Cadran sur 4000 m. C'est donc un croisement radical entre vitesse et tenue. On a hâte de voir ce que ça va donner !

    Longway Stables (Irlande)

    Adorable et parfaitement bien fait, ce poulain est né le lendemain de l'anniversaire de notre président !

    Vendu chez Arqana le Jeudi 9 septembre 2022 pour à peine 20.000 € à Longway Stables (Mick Murphy).

    Nous en avons gardé 12,5% pour l'accompagner dans sa préparation aux ventes breeze-up de mai 2023.

  • Chevaux d'Obstacles

    Chez Mickaël Seror à Coye-la-Forêt

    Carmélia

    Fgr3 (Montmartre - Uriela Jin par Turtle Bowl) née le 14 avril 2019

    Une jolie grise prometteuse, trois quart soeur de la bonne Petite Parisienne. Très douée sur l'obstacle, elle a du pep's et beaucoup d'envie, même si elle n'est pas bien grande.

    Nous l'avons acheté au Haras du Saubouas, qui l'a élevée. Notre associée Nathalie Aiken en a pris 25%. La pouliche a complétement raté ses débuts à Fontainebleau le 25 mars 2022. Très tendue, elle s'est trompé dans tous ses sauts et a fini par faire tomber son jockey. Elle a mieux couru par la suite en sautant proprement, mais sans pouvoir briller. Cela va venir.

    Après un break de quelques semaines au Haras de la Faisaderie, elle est partie faire le meeting de Cagnes

    Romarius

    Hb3 (Morandi - Atlantic Festival par Theatrical) né le 19 avril 2019

    Un beau gris avec de l'action et un joli geste sur l'obstacle, dont nous avons eu la chance de pouvoir prendre une part à l'amiable pour un prix raisonnable, après ses débuts raté à Auteuil le 3 avril 2022.

     

    Nous en avons pris la moitié et notre actionnaire Michaël Gonzalez 10%. Il court désormais sous nos couleurs.

     

    Après deux courses encourageantes en steeple à Compiègne, il a pris un break de quelques semaines et devrait faire sa rentrée le 13 décembre à Fontainebeleau.

     

  • Poulinières

    Haras d'Etreham, Haras des Capucines, Haras du Camp Bénard,

    Haras de Grandcamp, Arcadia Elevage

    Haras des Capucines

    Achetée 52.000 € aux ventes mixte d'Arqana en décembre 2017, Songerie appartient pour un quart à l'Ecurie Vivaldi, en partenariat avec le Haras des Capucines (Eric Puerari), l'Ecurie du Parc Monceau (Philippe Lazare) et Oceanic Bloodstock (Michel Zérolo).

    Sa famille maternelle est l'une des plus belles du stud-book international, puisque c'est celle de Stacelita, la championne de JP Dubois (gagnante en France du Prix de Diane, du St Alary, du Vermeille - et aux Etats-Unis des Beverley D), elle-même devenue mère de la très bonne Soul Stirring au Japon. C'est aussi la famille maternelle du champion Olmedo, gagnant de la Poule d'Essai des Poulains cette année.

    Elle a une yearling de Calyx née le 25 mars 2021.

    Elle est pleine de Le Brivido.

    Haras des Capucines

    Swish a été achetée 50.000 gns aux ventes de Tattersalls à Newmarket en décembre 2017 alors qu'elle sortait de l'entraînement. Elle est placée de groupe.

    Elle appartient par quarts à l'Ecurie Vivaldi, l'Ecurie du Parc Monceau (Philippe Lazare), le Haras des Capucines (Eric Puerari) et Dominique Adès-Hazan.

    Elle a été saillie pour la première fois en 2018 par Almanzor. Malheureusement, elle est restée vide.

    Elle nous a donné un magnifique poulain de Ribchester le 3 février 2020 et un pouliche absolument craquante  Wootton Bassett en 2021

    En 2021, elle est allée en Angleterre à la saillie de Bated Breath. Elle nous a fait un joli poulain le 16 mars 2022.

    Saillie 2022 : Pinatubo

    My Year is a Day

    (King's Best - Aliyeska par Fasliyev)

    Haras d'Etreham

    My Year is a Day a été acquise pour 25% par l'Ecurie Vivaldi début 2019 dans le cadre d'un partenariat avec le Haras d'Etreham (impliquant également Trésorerie et Saas Fee).
    C'est une jeune jument issue de la famille de Montmartre, elle-même très bonne jument de course, puisque gagnante du Critérium de l'Ouest (L) à Craon.
    Malheureusement, elle est restée vide de Wooton Basset en 2019.
    Elle a un yearling mâle d'Expert Eye né le 27 janvier 2021.
    En février 2022, elle nous a fait une jolie pouliche de Hello Youmzain.
    Saillie 2022 : Almanzor. Pleine.

    Resaca

    (Touch Down - Resafe par Poliglote)

    Nous ne pouvions pas la laisser partir ! Lorsque nous l'avons vue passer en vente cet été 2020 chez Arqana à Deauville, nous nous sommes laissés guider par notre coeur : Resaca, la maman de notre Pizzicato, pleine de Dabirsim, le papa de Pizzicato ! Dernier service le 29 février. Ce qui signifie que fin janvier 2021, elle va nous donner un propre frère ou une propre soeur de notre beau champion, lui qui nous a gagné le Prix Saraca (L) et le championnat All-Weather à Lingfield en 2019 lorsqu'il était chez Fabrice Chappet, avant que nous le vendions à Hong-Kong.

    Nous nous la sommes fait adjuger pour 18.000 € et l'ami Antoine Gilibert, déjà associé sur Pizzicato (c'est d'ailleurs sous ses couleurs que le cheval courrait), en a pris la moitié.

    Une histoire de passion partagée !

    Nous l'avons mise en pension chez le jeune Antoine Bellenger, qui a monté la structure Arcadia Elevage à Beuzeville, à côté de Deauville.

    Elle a eu le 27 février 2021 un poulain de Dabrirsim, propre frère de Pizzicato.

    Elle est donné naissance le 19 avril 2022 à une jolie pouliche d'Almanzor.

    Saillie 2022 : Dariyan

    Californium avait été achetée 36.000 € à la breeze-up d'Osarus le 25 avril 2018 et à cette occasion, l'Ecurie Vivaldi en avait pris un quart.

    Entraînée par Fabrice Chappet, elle s'est avérée un peu délicate, bien que qualiteuse, et pas facile à utiliser. Elle a donc été revendue pour dissolution d'association à la vente d'automne d'Arqana à Deauville le 19 novembre et a été achetée par Capucine Nicot, qui entraîne sur l'Ile de Ré.

    Vivaldi a souhaité rester dans cette jolie pouliche attachante et a transféré son quart à sa filiale Bartok, qui a d'ailleurs augmenté sa part à 35%.

    Elle a couru sous les couleurs de l'Ecurie Bartok à qui elle a offert sa première victoire à Chantilly sur la PSF le 28 mars 2019. Mais ensuite, cela s'est moins bien passé.

    Le 2 février 2020, après une nième mauvaise performance à Pau, nous l'avons réclamée 11.042 € pour créer une nouvelle association à 50/50 avec le Haras de Grandcamp (50%), qui l'a élevée et chez qui elle est retournée pour entamer sa nouvelle vie de poulinière. Son premier fiancé sera Dabirsim, le papa de son frère, le prometteur Tibasti.

    Elle a eu une pouliche de Dabirsim le 18 mars 2021. 

    En 2021, elle est allée à la saillie de Van Beethoven. Elle a pouliné le 4 mars d'un joli mâle.

    Saillie 2022 : Threat. Pleine.

    Jeune jument soeur d'une gagnante de groupe à deux ans, elle-même gagnante de 4 courses, Saas Fee est la soeur de Sans Equivoque, gagnante du Critérium de Maisons-Laffitte à deux ans, elle même bonne gagnante de 4 courses, de la famille de Daneskaya et du crack japonais Six Sense.

    Saas Fee a pouliné d'une splendide femelle de Wooton Bassett le 24 février 2019, vendue yearling 95.000 € à Jean-Claude Rouget chez Arqana en septembre 2020 et l'a nommée Dolce Carezza.

    Saas Fee nous a donné un magnifique fils de Scissor Kick le 9 mars 2020 et elle est pleine d'Almanzor.

    Elle a un yearling mâle d'Almanzor né le 5 mars 2021.

    En 2022, elle a pouliné d'un mâle de de Threat le 25 mars.

    Saillie 2022 : City Light. Malheureusement vide

    Jeune jument black-type qui a couru pour nous. Nous l'avions achetée pendant la pandémie, à la breeze-up Osarus d'avril 2020. Elle était présentée par Philip Prevost Baratte, qui en à gardé 10%. Elle a couru sous les couleurs de l'ami Alexandre Foulon, a gagné deux courses, dont un quinté à Longchamp sur le fameux parcours du toboggan (1.400 m). Et puis elle a pris la 3e place du Prix Kistena (L) en juillet 2021 à Deauville, devenant black-type. 

    A la fin de l'année, nous avons décidé de la garder à l'élevage et nous l'avons confiée aux bons soins de Julie Mestrallet, au Haras de l'Aumônerie

    Saillie 2022 : Almanzor. Pleine.

  • Parts d'Etalons

    Almanzor - Montmartre

    Almanzor porte un nom qui signifie "Le Victorieux". Et on peut dire qu'il s'est montré digne de son nom, puisqu'il a été sacré meilleur 3 ans européen en 2016, remportant le Prix du Jockey Club en France, les Champion Stakes en Angleterre et les Irish Champion Stakes en Irlande

    Il est entré au Haras en 2017 et ses premiers foals sont nés en 2019.

    Son premier partant à deux ans, nommé Faro de San Juan, entraîné par Francis Graffard, a effectué des débuts tonitruants à Chantilly le 26 avril 2021 en remportant de bout en bout une course pour inédits sur 1100 m !

    Prix de Saillie 2022 : 30.000 €

    Stationné au Haras du Hoguenet (Anthony Baudouin)

    Issu de l'élevage de SA l'Aga Khan, Montmartre a gagné le GP de Paris 2008 sur une pointe de vitesse qui reste gravée dans la mémoire des puristes.

    Issu de Montjeu et d'une mère par Linamix, il a le profil idéal pour faure un étalon hybride, c'est-à-dire capable de produire aussi bien en plat qu'en obstacles. C'est ce qui a séduit à l'époque les Haras Nationaux. Quand ceux-ci ont été dissous, Montmartre a en quelque sorte été "privatisé" en passant en vente à Deauville et DK en a profité pour devenir porteur de part, une part cédée à l'Ecurie Vivaldi en 2017

    Prix de Saillie 2022 : 6.000 €

  • Notre jument de coeur : TRESORERIE

    Elle a été notre premier achat, notre premier partant, notre premier "black-type". Malheureusement prématurément décédée des suites d'un accident au haras, notre jument de coeur Trésorerie nous a donné bien des émotions fortes ! Elle aurait dû devenir le pilier de notre élevage, mais le sort en a décidé autrement. Voici son histoire

    Notre Trésorerie chérie !

    Malheureusement prématurément disparue accidentellement en février 2020, avant même d'avoir pu devenir poulinière...

    Elle était notre première jument à l'entraînement ! Celle qui nous a gagné notre première course, celle qui nous a donné de si grandes émotions ! Elle a couru la dernière épreuve de carrière le 11 novembre 2019 à Toulouse La Cépière. Il s'agissait d'un Gr3, le Prix Fille de l'Air. Desservie par le manque de train, davantage que par le terrain lourd qui ne l'a finalement pas dérangée, cette excellente finisseuse à la pointe de vitesse redoutable s'est quand même bien battue pour prendre la cinquième place et faire ses adieux à la compétition avec les honneurs, sinon avec panache.

    Magnifique jument, avec du cadre et du chic, un pedigree international (elle est issue d'une des plus belle souche du Quesnay et soeur de King Ottokar, placé de groupe à Royal Ascot), elle est gagnante de trois courses, dont une "listed-race", le Prix Urban Sea en juin 2019 au Lion d'Angers. Elle est donc devenue "black-type majuscule" comme disent les spécialistes.

    Transférée au Haras d'Etreham, elle devait être aillie pour la première fois en 2020 par le Wooton Basset!

    C'était la chouchoute de l'Ecurie

    La première victoire de l'Ecurie Vivaldi !

    Merci Trésorerie !

    Achetée 52.000 € le 20 novembre 2017 chez Arqana à Deauville alors qu'elle était encore inédite - en provenance de l'entraînement de chez Criquette Head et appartenant au Haras du Quesnay, son éleveur - Trésorerie n'a d'abord appartenu qu'à 50% à l'Ecurie Vivaldi et à 50% à Philippe Lazare, sous les couleurs de qui elle a débuté sa carrière.

    Sa première course a eu lieu le 25 janvier 2018 à Cagnes sur Mer : une excellente 2e place dans un bon maiden.

    Après deux sorties suivantes en demi-teinte (quoique toujours dans l'argent !) elle a ouvert son palmarès le 6 avril 2018 à Salon, offrant sa première victoire à l'Ecurie.

    Après un break de 6 semaines, elle a fait sa réapparition le 24 mai dans le quinté Prix des Epinette au cours d'un Jeuxdi en semi-nocturne à ParisLongchamp. Elle y pris une excellente 2e place, battue d'un nez à l'issue d'un parcours épique et d'une "remontada" de toute beauté tout au long de la ligne droite.

    Et puis le jour du Prix de Diane, le 17 juin à Chantilly, elle nous a fait l'énorme plaisir de remporter une victoire de toute beauté, au terme d'un finish éblouissant !

    Enfin, progressant de course en course, elle a pris une excellente 2e place dans une "listed-race", en l'occurrence le Prix Mme Jean Couturié à Vichy le 16 juillet. Elle est donc devenue "black-type".

    Un statut qu'elle a confirmé le 3 octobre dans une autre "listed-race" à Toulouse, le Prix Panacée, où elle a fait une rentrée quasi victorieuse, battue de très peu à l'issue d'un de ces finishs époustouflants dont elle a le secret (voir la video de la course).

    Philippe Lazare ayant souhaité "voler de ses propres ailes", Trésorerie a été inscrite à Vente de l'Arc du 6 octobre pour "dissolution d'association".

    Par le jeu des enchères, nous avons pu racheter sa moitié sur la base de 300 k€.

    Après une saison 2018 chargée, elle est allée se reposer au haras et est revenue à l'entraînement en pleine forme fin janvier 2019.

    Un destin tragique

    Adieu Trésorerie !

    Trésorerie a effectué le 15 avril 2019 une rentrée en demi-teinte plutôt décevante dans une Classe 2 pourtant a priori facile à Maisons-Laffitte. Elle n'a visiblement pas apprécié le parcours . On a révisé certaines choses, on lui a laissé plus de temps et elle est est revenue au top dans le Prix Urban Sea (L) au Lion d'Angers le mercredi 19 juin en semi-nocturne.

    Et ce jour-là, elle a magistralement remis les pendules à l'heure en remportant haut-la main sa listed à l'issue d'un finish époustouflant (voir la vidéo sur Youtube). Elle a donc rempli son contrat et bien mérité une place en or au Haras qu'elle a rejoint en fin d'année.

    Entre temps, elle a participé sans succès mais sans démériter à une édition particulièrement relevée du Prix Gontaut-Biron (Gr3) le 15 août 2019 à Deauville.

    Elle s'est rattrapée dans le Prix Panacée (L) à Toulouse le 7 octobre. Montée sans pression par Julien Augé, elle est venue bien finir et prendre une excellente 4e place, à moins de deux longueurs de la gagnante, alors qu'elle était la seule jument de 4 ans face à d'ambitieuses cadettes à qui elle rendait 5 kilos. Enfin elle a couru le Prix Fille de l'Air le 11 novembre 2019, concluant à une honnête cinquième place pour tirer sa révérence.

    Elle devait entamer une carrière de poulinière qui s'annonçait prometteuse. Hélas, le destin en a décidé autrement...